Article publié le mercredi 5 mars 2008 dans



Retrouvez cet article en ligne :
http://www.liens-socio.org/Le-Monde-selon-Monsanto


Le Monde selon Monsanto

Un documentaire de Marie-Monique Robin (France, 2007, 1h48mn), diffusé sur Arte le mardi 11 mars à 21 h



Fruit de trois ans d’enquête, le documentaire de Marie-Monique Robin, projeté récemment aux parlementaires français (et qui ne doit pas être étranger à leur décision d’interdire le maïs génétiquement modifié MON 810 de), est diffusé mardi prochain sur la chaîne franco-allemande. Ce documentaire édifiant, qui, au -delà des OGM, se regarde également comme une interrogation plus générale sur la nature du pouvoir qu’ont pu acquérir certaines firmes à l’échelle planétaire. A noter que paraît également ces jours-ci un ouvrage de Marie-Monique Robin tiré de la même enquête : Le monde selon Monsanto.
De la dioxine aux OGM, une multinationale qui vous veut du bien
(La Découverte, coll. "Cahiers libres", mars 2008, 372 p., 20 €).

Voici la présentation du documentaire sur le site d’Arte. Le site de la chaîne héberge en outre un blog animé par la réalisatrice, et permet de visionner la bande-annonce du film...

"Monsanto, multinationale américaine née en 1901 à Saint-Louis, dans le Missouri, et d’abord spécialisée dans l’industrie chimique, est devenue en un peu plus d’un siècle le leader mondial des biotechnologies, en particulier sur le marché des organismes génétiquement modifiés (OGM). Elle détient les brevets de 90 % du maïs, du soja, du colza, ou du coton transgéniques cultivés dans le monde. Par le biais de rachats successifs, elle est en train de devenir le premier semencier de la planète et à terme, c’est la chaîne alimentaire toute entière qu’elle pourrait contrôler. Mais c’est d’abord avec le Round Up, son herbicide "total" (longtemps estampillé "biodégradable") qu’elle a commencé, à partir de 1974, à conquérir le monde. On lui doit aussi des produits aussi variés que le terrible Agent Orange, massivement déversé sur le Viêt-nam par l’armée américaine, les PCB (pyralène en France, interdit au début des années 80), l’aspartame ou les hormones de croissance (interdites en Europe et au Canada). Monsanto, avertit Marie-Monique Robin, est l’une des entreprises "les plus controversées de l’ère industrielle".

"Nourriture, santé, espoir" : sur son site, la firme de Saint-Louis promet une agriculture durable, aux rendements supérieurs, respectueuse de l’environnement. Journaliste d’investigation chevronnée, couronnée du Prix Albert-Londres en 1995, la réalisatrice a décidé de juger sur pièce, y compris en explorant le passé de l’entreprise. Sa première étape la mène à Anniston, en Alabama, où 40 % de la population, majoritairement noire, souffre de cancer. En 2002, Monsanto a été condamnée par la justice à lui verser 700 millions de dollars pour avoir dissimulé pendant des décennies la dangerosité des PCB...

Implacablement, d’Anniston jusqu’au Paraguay en passant par l’Inde, la Grande-Bretagne ou le Mexique, Marie-Monique Robin collecte des faits aussi alarmants qu’irréfutables et démonte point par point le discours de Monsanto. Elle démontre que, dans le dossier des OGM, les réglementations américaine et européenne ont été directement influencées, sans validation scientifique valable, par des alliés de la firme placés à des postes-clé au sein d’une administration tout sauf indépendante. Elle expose les stupéfiantes méthodes utilisées par la multinationale pour discréditer ses adversaires, mais aussi intimider les agriculteurs à domicile.

Elle laisse entrevoir enfin la catastrophe en germe dans les visées hégémoniques de Monsanto sur les semences du monde, dont les paysans indiens ou paraguayens subissent aujourd’hui les conséquences. "On ne devrait pas utiliser les citoyens comme des cobayes." Pour avoir exprimé ses inquiétudes à propos des OGM sur un plateau de la BBC, le biologiste Arpad Pusztaï fut licencié du jour au lendemain.

Quelques années plus tard, Le monde selon Monsanto donne une ampleur planétaire à cet avertissement."



Un site internet à consulter...

La page du film sur le site d’Arte
http://www.arte.tv/fr/connaissance-decouverte/Le-monde-selon-Monsanto/A-l-antenne/1912680.html