Article publié le vendredi 29 septembre 2006 dans



Retrouvez cet article en ligne :
http://www.liens-socio.org/Haut-bas-fragile-sociologies-des


Haut, bas, fragile : sociologies des classes populaires

Un entretien avec Olivier Schwartz et Annie Collovald, à lire en ligne sur le site de la revue Vacarme


« Populaire » : ce qui en politique est un espoir (le renversement de l’ordre injuste, de la domination), la sociologie semble le défaire (le peuple est trop démuni pour rompre la domination). Comprendre les batailles politiques qui se forment aujourd’hui (la consécration des « suffrages populaires » en Saint Graal de la compétition politique et, dans le même temps, la conjuration sans cesse répétée du « populisme ») oblige alors à un exercice très exact de repérage de la stratification sociale actuelle, et des forces politiques qu’elle libère.

Annie Collovald est professeure de sociologie politique à l’Université de Nantes. Olivier Schwartz est professeur de sociologie à l’Université de Paris V.



Un site internet à consulter...

Lire l’entretien
http://www.vacarme.eu.org/article1118.html